Tremplin Festival de Poupet – Système de votes en ligne

Ecrit par cedric sur . Publié dans Gestion des fans, Infos - Actualités

tremplin

Le Tremplin 2014 du festival de Poupet est lancé!

Pendant 15 jours, les internautes peuvent voter, grâce au système mis en place par Wiseband, pour leur artiste préféré. L’heureux gagnant aura la chance de se produire sur la grande scène du festival (et donc partager l’affiche avec un des artistes de l’édition 2014, à savoir : Stromae, Placebo, Jack Johnson, Franz Ferdinand, Julien Doré, Détroit, Christophe Maé, … plus d’infos sur www.festival-poupet.com).

 Ce nouveau système de votes, disponible pour les comptes Pro et Premium, permet :

aux festivals de gérer facilement un tremplin en ligne, tout en augmentant rapidement leur fanbase (mails utilisateurs) et leur notoriété sur les réseaux sociaux (partage des votes sur Facebook, Twitter, …).

aux labels et artistes de créer des opérations et événements promotionnels et faire participer les fans à leurs projets musicaux… C’est le cas du groupe Zenzile qui a utilisé ce système pour organiser un « concours de remix » (à voir ici : http://www.wiseband.com/facebook/vote/index.php?idPlaylist=28545) et publié ensuite les mix gagnants dans un  album intitulé « Electric Remix » disponible sur Spotify et Deezer.

Vous souhaitez utiliser ce système ou avoir plus d’infos, envoyez votre demande à contact@wiseband.com

Mettre de la musique, des concerts, des vidéos et vendre mes produits sur Facebook

Ecrit par cedric sur . Publié dans Aide, Aide Services WB, E-Boutiques, FAQ / Bibliothèque, Gestion des fans, Tutoriels


L’application Wiseband pour Facebook vous permet d’ajouter à votre page Facebook un onglet Wiseband permettant d’afficher une page Artiste Wiseband personnalisée.

Celle-ci comprend plusieurs onglets : « Vidéo | Musique | Boutique | Concert | Contact »,   la solution idéale pour promouvoir et vendre votre musique sur le principal réseau social actuel.

facebook-604-200


Voici quelques exemples de cette application: – Facebook du groupe TaliscoFacebook du groupe Grèn Sémé.
Si vous n’avez pas de page Facebook, cliquez d’abord ici : http://www.facebook.com/pages/create.php  

Voici les étapes de création de votre onglet Wiseband sur Facebook :
Dans l’interface d’administration Wiseband :
1) Créez les composants Wiseband que vous souhaitez afficher sur Facebook (player / boutique / concerts )
2) Créez votre page artiste (cf tutoriel ici http://blog.wiseband.fr/pages-artistes-band-fm/)
3) affichez cette page artiste sur votre Facebook
Gardez-donc en tête que ce que vous affichez sur Facebook est en fait une page artiste Wiseband !  
Vous pourrez la personnaliser à votre convenance en fonction de ce que vous souhaitez voir s’afficher sur votre onglet Facebook (un player, une boutique, vos concerts, une vidéo etc…)  

Etape 1: 
Crééz un nouveau « composant » Wiseband.
Cette étape dépend de vos contenus et de vos envies :  
– Si vous souhaitez mettre sur Facebook de la musique, il vous faut créer une playlist via le bouton  Menu > Promotion > Player à partager > Créez une nouvelle playlist
ou Wiseboard > Publier un lecteur de musique  (plus rapide)  
– Si vous souhaitez vendre sur Facebook vos produits, il vous faut créer vos produits :
 Menu > Produits > Catalogue > Créer un nouvel article
puis une boutique  qui embarquera ces produits :
 Menu > Produits > Boutique > Créer une nouvelle boutique  
 – Si vous souhaitez afficher vos prochaines dates de concerts, il faut entrer ces événements dans 
 Menu > Promotion > Concerts  puis dans la page  « Créer un évènement »  

Etape 2 :
Créez une page artiste si vous n’en avez pas (cf tutoriel ici http://blog.wiseband.fr/pages-artistes-band-fm/)
 Menu > Promotion > Page Artiste > Créer une nouvelle page
Vous avez ici la possibilité d’afficher différentes choses : une bannière, une image de fond,  une vidéo, un player etc…
A noter : sur Facebook , certaines fonctionnalités des pages artistes Wiseband ne sont pas disponibles pour des questions de place et d’homogénéité esthétique dans Facebook, telles que la couleur de fond et l’image de fond. Elles ne sont disponibles qu’à l’affichage classique des pages artistes.  
En cochant ou décochant les boutons on/off vous affichez ou masquez le composant.
En cochant certains composants, des infos apparaissent et permettent de choisir quel produit Wiseband vous souhaitez afficher.
N’hésitez pas à utilisez et tester tous ces composants !
Cliquez ensuite sur sauvegarder.  
Les pages artistes possèdent une URL personnalisée pour chacune. Celle-ci est composée du nom de votre groupe et du nom de la page :
ex: http://www.band.fm/theprocussions/music
Vous pouvez modifier le nom de la page, et même le nom « réécrit » de votre groupe dans les paramètres du groupe correspondant.
Ainsi vous pouvez partager sur les réseaux sociaux une url qui affiche une page contenant votre musique, vos produits etc… qui elle-même peut être partagée !  
Les pages artiste que vous créez peut également être embarquées dans Facebook, voyons cela dans l’étape suivante…  

Etape 3 :
Il ne reste plus qu’à dire à Facebook d’afficher cette page artiste sur votre onglet Facebook !
Procédez à l‘installation de votre application Wiseband
Vous êtes alors redirigé vers Facebook.
Cliquez sur « I’m an artist« .
iamanartist
On vous demandera de vous connecter à Wiseband si ça n’est pas le cas.
Si vous êtes connecté sur Wiseband, la liste des pages Facebook que vous administrez apparaît avec, en face de chacune d’elle, un bouton indiquant si elle affiche ou non une page artiste Wiseband.
Choisissez d’abord la page Facebook sur laquelle vous souhaitez voir s’afficher votre page artiste en cliquant sur « Page not set for Wiseband shop« .
mybands  
Vous ne pouvez associer à un même onglet Facebook qu’une seule page artiste Wiseband à la fois.  
Lorsqu’une page artiste Wiseband est déjà associée à votre page Facebook,  le bouton de l’application apparaît en bleu avec la mention « Assigned band : … » comme ici pour le deuxième groupe.  
Choisissez à nouveau la page Facebook du groupe sur laquelle vous souhaitez ajouter un onglet Wiseband puis cliquez sur « Valider« .  
Choisissez ensuite le groupe Wiseband qui possède la page artiste créée, puis validez.  
page_is_set_with

 
Choisissez la page artiste à afficher sur Facebook :
select_page  
ok  
Et voilà ! Votre page artiste est sur Facebook.
Vous pouvez la visualiser en cliquant sur Go to your facebook tab, ou bien la customiser en rajoutant d’autres onglets, une bannière, un player etc…  

L’onglet Wiseband a été ajouté à votre page Facebook et vous pouvez maintenant diffuser et vendre votre musique sur Facebook!

pouce

Brisa Roché Interview : 4 questions à une artiste responsable

Ecrit par Bruno Lemonnier sur . Publié dans Artistes, Gestion des fans, Infos - Actualités

Née en Californie, Brisa Roché a grandit sans électricité, bercée par le folk et le rock psyché, au rythme des tribulations d’une mère artiste et d’un père aventurier..

A 16 ans, elle se retrouve à Seattle en pleine apogée du grunge puis s’installe en Europe; elle y change d’univers, d’inspirations, se plonge dans une vie nocturne de chanteuse de jazz, avant de retourner à ses racines de « singer-songwriter ». Elle forge sa voix, la transforme, en quête perpétuelle de l’écriture de la « Bande Originale » de sa vie.

Brisa Roche 

 

#1 Quels sont les changements les plus importants que tu as remarqué dans l’industrie musicale en tant qu’artiste?
 

Je suis arrivée au moment ou ça devenait très tendu, il y a eu déjà à cette période là beaucoup de licenciements et un vrai manque de suivi de projet par les même personnes, etc. Tout cela est juste devenu de plus en plus « normal ». Les défauts de l’industrie qui ont toujours existé se sont aggravés dans la tension et la peur, le surcharge de travail et l’absence de moyens de la part des labels. L’artiste à du devenir beaucoup plus autonome, ce qui peut être particulièrement difficile face à une chute des résultats. En conséquence les doutes profonds et sains, intrinsèques au « métier d’artiste », se sont retrouvés confondus dans un océan de doutes avec les choix « business », et les soucis de commercialisation, devenus plus la responsabilité (et souvent la « faute ») de l’artiste. Cela veut dire qu’il n’y a quasiment plus d’abris et la sensation d’être soutenue est devenu très très rare. 
 Enfin surtout, il n’y a plus d’argent autour des albums, et peu autour des concerts à part en partenariat avec les marques, à travers les synchros de pub (et parfois cinema) et l’évènementiel de luxe.
 
#2  Selon toi quels sont les talents et compétences clés pour parvenir à développer une carrière et quels conseils donner à quelqu’un qui veut s’impliquer dans la musique aujourd’hui?
 

Sur un niveau business je dirai : 
Avoir une lucidité sur autant de détails dans les phases de création/production/commercialisation que possible. 
Dire oui a tout.
Vous n’avez pas de weekend, soirée ou repos.
Documenter AUTANT que vous arrivez à le supporter.
Collectionner vos fans, leurs emails, leurs visages, leurs noms, AUTANT que possible.
Etre d’une extreme politesse dans vos échanges avec le techniciens,stylistes,régisseur etc… même dans les échanges les plus brefs et superficielles.
Donnez votre maximum, même dans les projets qui semblent les plus satellites. Sortez la nuit, séduisez, parlez, voyez les gens et faites-vous voir.
Dans les grandes villes en tous cas, la fête=business.
 

Sur un niveau plus personnel, je dirai:

Accepter le devoir de défendre ses projets à « l’extérieur » (business, commercialisation, scène), contre un monde de doutes et de difficultés, même en étant rempli à l’ intérieur de ses propre doutes profonds/personnels/artistiques.
 Assumer le prix à payer pour exercer son art, ce qui veut dire: survivre et même surfer sur une sensation d’humiliation et d’échec. L’artiste doit pouvoir survivre et sublimer même le fait d’être ridicule, car c’est ainsi qu’on communique le courage d’être sincère/extrême/trop émotif/pas assez beau/trop libre/trop timide/trop extravagant/pas assez extravagant/décalé par rapport aux autres/décalé avec la mode du lieu et du moment, et si on ne communique pas de l’encouragement, si on n’est pas un exemple contre la peur, à quoi bon tout cela?

Brisa Roché signature2-noir

 

 #3 Tu sembles avoir une approche indépendante et innovante pour faire en sorte que ta musique et tes créations soient à la disposition de tes fans sur internet. Quels moyens utilises tu en priorité pour développer tes activités?

Chaque artiste a ses forces et ses faiblesses. Aujourd’hui je dirais que du « management » global, n’est plus intéressant. Je pense que l’artiste doit trouver des partenaires pointus, selon ses besoins. J’ai rêvé de quelqu’un qui pourrait m’aider à défendre mes projets musicaux très différents, ma peinture, mon écriture, etc.. mais je crois maintenant qu’il faut surtout construire une large réseau, renforcé par des collaborations, et de la communication entre-croisée. Je ne suis pas très forte en communication Web personnellement et je n’ai pas pris soin de collectionner mes fans. Aujourd’hui je m’appuie sur des équipes qui m’aident à mettre une place une présence Web qui me ressemble (TEAMS), et à y (re)trouver mes fans, afin de pouvoir leur offrir de la musique, mon art, et même grâce à WISEBAND une fenêtre directement sur ma création.

Le monde change vers une appréciation de la multiplicité de l’artiste, les facettes « personnelles » et variée sont un atout maintenant dans ce moment de communication et voyeurisme mutuelle, tandis qu’il y a quelques années, avoir plusieurs activités sous-entendait un manque de maîtrise. Je compte enfin profiter de mes activités diverses en les dévoilant comme un journal feuilleton sur internet et puis prendre plaisir à créer des « objets » artistiques et personnels à proposer/offrir à mes fans.

#4 Quels projets musicaux pouvons-nous attendre de ta part prochainement??

Je couve deux albums depuis un moment, des collaborations surprenantes que j’ai hâte de dévoiler. Un des deux va sortir incognito sous un autre nom de groupe mais l’autre sera facile à trouver, sous mon nom. Je commencerai a faire un peu de teasing très très vite (avec un 45 tour notamment qui sortira à la fin de l’été) pour que vous ayez une petite mise en appétit!

Retrouvez Brisa en concert le 18 septembre au Café de la danse,

 
sur Internet = http://www.brisaroche.com/
sur Facebook = Facebook.com/labrisadayroche
sur Youtube = Youtube.com/brisaroche
sur Spotify = brisaroché
sur Soundcloud = Soundcloud.com/brisaroche
sur Twitter = @labrisadayroche
sur Instagram = Instagram.com/brisadayroche

Interview de Patricia Téglia, attachée de presse indépendante

Ecrit par Tanguy sur . Publié dans Gestion des fans, Infos - Actualités

Wiseband fait le point sur le métier d’attaché de presse et le travail relationnel entre les artistes et les médias.

Rencontre avec Patricia Téglia, attachée de presse indépendante fondatrice de l’agence nantaise Aoura.

patricia_tegliacrédit photo : Régis Routier


1 # Peux tu nous présenter ton parcours professionnel et ton activité aujourd’hui au sein de l’agence Aoura ?

Je n’étais pas tout à fait préparée à faire ce métier, je suis vraiment autodidacte. Ce qui m’a plu c’est l’idée de développer le talent de certains artistes. J’ai commencé à une époque très différente d’aujourd’hui où il y avait peu de formation en la matière et le savoir théorique était compensé par une approche empirique… Il a fallu s’adapter aux mutations des médias et développer des réseaux. Au départ je faisais un peu de tout : promo, booking, management… puis je me suis recentrée sur les médias.

J’ai commencé réellement sur l’opération « Les Rockeurs ont du coeur » grâce à Anita Besnier. Ce projet fédérait 10 villes de France et je m’occupais des médias nationaux pour permettre, grâce à des concerts de rock,de récolter des jouets pour les enfants défavorisés. En 1993, j’ai été chargée de mission au développement de Lola Label  au sein de Trempolino à Nantes.

J’ai eu différents postes avant de monter mon agence Aoura en 2000 pour ne gérer que des relations presse avec des artistes, leurs labels, tourneurs, et même des éditeurs comme Matthieu Tessier chez Warner Chapell qui m’a fait développer des artistes comme Chat, Clarika ou Aldebert ou encore Jérôme Labory chez Source pour le projet Ours (fils d’Alain Souchon ndlr.)

Je travaille depuis 6 ans avec Julie Bataille : nous nous répartissons les types de médias et les secteurs géographiques.

 

 2 # Quelles sont, selon toi, les bases pour préparer une bonne promotion d’album ?

Même si nul n’est prophète en son pays, je dirais qu’il faut commencer par les médias de proximité : la PQR (Presse Quotidienne Régionale ndlr. ), les radios associatives, les webzines, les TV locales... Comme pour les racines d’un arbre, il est important d’avoir de bonnes fondations pour un groupe car les médias locaux sont ceux qui vont impulser le projet artistique et surtout continuer à le suivre dans son développement.

Et comme ils auront été les premiers à en parler, il est important de ne pas les oublier lors du développement du projet vers des médias nationaux. Je l’ai appris notamment avec le groupe Tri Yann, la fidélité envers les premiers soutiens en médias est très importante.

Les médias locaux sont donc indispensables et surtout à la portée des artistes régionaux contrairement aux groupes parisiens qui n’en bénéficient que très peu, à cause de la prépondérance des médias nationaux sur leur secteur géographique d’origine.

logo-aoura2


3 # Quels médias peuvent-ils être travaillés par les groupes sans avoir besoin d’être un professionnel de la communication ?

En dehors des médias locaux dont nous venons de parler, je dirais que les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Tumblr… ont leur importance pour permettre de maximiser les effets de communication. Mais ce n’est pas suffisant car relativement éphémère et cela demande beaucoup de travail d’entretien.

Un titre en playlist sur une radio locale peut durer un mois, un papier dans un journal comme Ouest-France peut déclencher l’intérêt d’autres journalistes et permettre de commencer une revue de presse. Les médias traditionnels ont un impact identique aux nouveaux médias et il faut savoir les utiliser. On peut renforcer l’effet d’une parution un magazine ou journal local, d’une interview en radio en les relayant vers les autres médias et sur les réseaux sociaux. On peut également envoyer des newsletters montrant des nouvelles parutions mais en faisant attention à ne pas en envoyer trop souvent.

 

4 # A contrario, quelle est la valeur ajoutée apportée par un vrai professionnel de la communication ?

L’attaché de presse entretient des relations personnalisées avec les journalistes et les médias. Posséder un fichier de contacts ne suffit pas, il faut savoir l’utiliser à bon escient ! Cela nécessite notamment de connaître le fonctionnement de chaque média, ses dates de bouclages etc… et d’entretenir avec les journalistes des relations régulières. Cela demande des méthodes de travail spécifiques.

L’attaché de presse n’a pas d’obligation de résultat, mais une obligation de mettre les moyens en oeuvre pour informer et faire connaitre un projet.


5 # Si un groupe veut faire appel à une agence de promotion indépendante comme la tienne, quels seront les critères qui te feront choisir de travailler ou non son projet ?

A titre personnel, c’est l’artistique qui prime et les relations avec les personnes impliquées dans le développement du projet. j’aime avoir une vue globale du développement pour maximiser mon implication. Par exemple, pour le groupe Von Pariahs qui prépare la sortie de son album pour la rentrée, il y a un véritable échange entre le manager, le label, le tourneur et la promo qui permet d’aller chercher des objectifs médias intéressants car la coordination existe.

Pour Stromae, c’est mes bonnes connaissance du réseau des festivals qui m’ont permises de travailler avec le tourneur Auguri sur la médiatisation de la création scénique aux Transmusicales de Rennes en 2010. Il fallait que les actions de chaque professionnel soient très complémentaires. J’ai par la suite travaillé sur plus d’une centaine de dates de sa tournée afin de montrer que ce n’était pas uniquement le chanteur d’un tube radio, mais un véritable artiste de scène, disponible et abordable malgré sa notoriété internationale.

 

6 # Comment se calcule le coût de la prestation promo, peux tu nous donner une idée du prix pour un groupe indépendant ?

C’est très difficile de répondre précisément à cette question. Cela dépend des objectifs que l’on se fixe, du type de médias que l’on souhaite toucher, du niveau de développement du projet sur le plan artistique et professionnel… Chaque projet est un cas unique et il faut adapter les moyens aux besoins.

Pour ma part je travaille sur une sortie d’album ou d’EP minimum trois-quatre mois avant et pour des tournées, minimum deux mois avant le début. Il faut donc discuter de chaque projet pour fixer une stratégie et y adapter un plan de communication média.

 

Un dernier message ?

Avant toute chose, je conseillerai aux artistes de travailler leur musique, de faire en sorte que cela leur plaise et qu’ils soient convaincus de leur travail avant de chercher à convaincre les autres !

 

Merci Patricia,

L’équipe Wiseband !

 

Agence Aoura : www.aoura.com

Twitter : @PatriciaTeglia

 

Partenaires

  • ITunes
  • Deezer
  • Spotify
  • Youtube
  • Sacem
  • Paypal
  • Caisse d'epargne
  • La poste
  • Netvibes
  • Yotanka

Copyright Wiseband 2016