La flexographie ou flockage

Ecrit par wiseband sur . Publié dans Fabrication (pressage, duplication, impression, merchandising), Infos - Actualités

Le lexique technique pour devenir un expert en textile imprimé continue avec la Flexographie que l’on appelle aussi Flocage.

Leur procédé d’impression est dit « en relief ». La seule différence entre le « flex » du « flock » réside dans la texture utilisée puisque le « flex » est du vinyle thermo-collé alors que le « floc » est du vinyle avec une texture velours.

La technique consiste à découper en premier lieu un motif pour ensuite le presser à chaud sur le vêtement ce qui implique un motif simple. Appliqué comme de l’impression, ces motifs ont une face de colle réactivé par la chaleur du plateau supérieur et cette colle devenue active se mêle et se fixe au textile définitivement. Après pressage, un film de pellicule superficiel est enlevé à la main pour laisser apparaître une face impeccable du motif.

La flexographie est utilisée pour les petites séries avec logo monochrome et elle peux être couplée avec de la sérigraphie, voir exemple ci dessous.

Le flocage donne un rendu velours et doux au toucher alors que le « flex » lui donne un aspect brillant et lisse. 

Il est préconisé d’utiliser cette technique lorsque l’on souhaite sublimer un texte ou un motif simple.  Il est possible de l’utiliser sur la plupart des textiles (coton, polyester, lycra) et sur les produits enduits (coupe vent, parka …).

Les avantages :

-Grande qualité d’impression et une très longue tenue des couleurs. Le « flex » ne s’altère que très peu et résiste parfaitement aux étirements. Il est fortement conseillé de laver et de repasser le textile à l’envers.

-Une large gamme de couleurs, en surbrillance ou étincelante, possibilité de mettre des paillettes, des couleurs fluos, métalliques (or-argent-cuivre).

Les inconvénients :

-Dégressivité très faible du tarif en fonction de la quantité.

-Le travail d’échenillage, qui consiste à enlever les parties superflues d’adhésifs vinyliques découpés au traceur, est multiplié par la quantité de pièce à réaliser et ne peut-être automatisé (il se fait à la main).

-Exige des motifs simples et sans dégradé. Cette technique ne permet pas d’imprimer des visuels de types photos et les visuels au traits multicouleurs (plus de 3 couleurs) ainsi que les dégradés qui sont difficilement imprimables.

Ci dessous une de nos réalisations sur un réassort Keny Arkana, avec le visuel sérigraphie sur face avant et motif en « flex » sur la capuche.

 

 

Mots-clefs : , , , , , , , , , , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Partenaires

  • ITunes
  • Deezer
  • Spotify
  • Youtube
  • Sacem
  • Paypal
  • Caisse d'epargne
  • La poste
  • Netvibes
  • Yotanka

Copyright Wiseband 2016