Articles marqués avec ‘vendre sa musique’

Les comptes « à la carte »

Ecrit par mousse sur . Publié dans Distribution digitale, E-Boutiques, Infos - Actualités

Le compte gratuit :

CompteGratuitSur Wiseband, vous avez la possibilité de vous créer un compte gratuit et de proposer votre musique sans forcément passer par les plateformes de distribution digitale. Vous pouvez donc mettre en vente votre musique directement à vos fans depuis votre site, votre blog en créant une boutique. Vous pourrez choisir vous-même le prix de vente de vos titres ou de vos albums. Le système de vente directe aux fans est plus simple et surtout, moins cher. Vous pourrez également bénéficier d’un player HTML5 exportable et partageable, un accès à votre e-boutique et 100 Mo de stockage. En sélectionnant l’option de paiement par Paypal vous n’aurez aucun frais ni de commission sur vos ventes et vous pourrez toucher 100 % du montant de vos ventes. Si vous souhaitez que les acheteurs payent avec leur carte bancaire ou d’autres moyens de paiement, vous pourrez les sélectionner sur l’interface, et Wiseband prendra alors une commission de 9 % sur les ventes ce qui vous permettra de toucher 91 % du montant.
Le compte gratuit permet donc une mise en vente rapide et simplifiée mais limitée dans sa visibilité contrairement à la possibilité d’être distribué sur les plateformes de distribution digitale. Cette limite est donc liée à votre propre notoriété et à celle de votre site.

 Les comptes payants* :

CompteArtisteSi vous souhaitez gagner en visibilité il vous faudra exister là où les acheteurs se trouvent. C’est ce que vous permet le compte Artiste. Pour 39 € par an, vous pouvez bénéficier de la distribution digitale d’un album sur des plateformes telles que iTunes, Amazon, Deezer, Spotify et d’autres et garder le player à intégrer sur votre site. Quelques soient vos préférences de marché, vous pouvez choisir sur quelle(s) plateforme(s) vendre votre musique. De plus, votre e-boutique est personnalisable, vous pouvez donc la rendre plus « à votre image » et vous avez la possibilité de stocker jusqu’à 1 GB de fichiers. Vous avez également accès au support technique ainsi qu’à la génération de codes de téléchargement pour vos fans.
Le compte artiste vous permet donc d’être plus visible sur les plateformes de votre choix. Cependant, vos projets sont limités ainsi que votre espace de stockage et vous ne pouvez pas avoir accès à l’état de vos stocks ni de vos expéditions pour vos produits dérivés.

 

CompteArtiste&LabelsPROCe n’est pas assez ? Si vous souhaitez diffuser plus d’un album sur les plateformes de téléchargement, vous pouvez opter pour le compte Artistes & Labels PRO à 199 € par an. Vous pouvez garder le player, le support technique, les codes de téléchargement mais vous avez l’opportunité de diffuser 3 albums sur les plateformes de distribution digitale et sur les market places (Amazon, Priceminister,…). Votre e-boutique reste personnalisable mais vos projets deviennent illimités et votre espace de stockage peut s’étendre jusqu’à 100 GB. Mais en plus de ces services, cette offre vous permet de suivre l’état de vos stocks et de vos expéditions.
Grâce à ce compte votre visibilité est accrue mais c’est dans le stockage et dans l’offre d’albums que vous restez limité.

 

ComptePremiumLabelsVous voulez de l’illimité ? Avec le compte Premium Labels et pour 999 € par an, vous bénéficiez d’un accès illimité pour vos albums, vos artistes, votre espace de stockage et vos projets ainsi que l’intégration des catalogues FTP et un accès multi-comptes. Vous conservez le player à déposer sur votre site ou blog, la mise en vente sur les market places (Amazon, Priceminister,…), l’e-boutique personnalisable, la génération des codes de téléchargement, le suivi logistique de vos stocks et expéditions et votre accès au support technique est amélioré.

* Pour les comptes payants, le système de paiement est le même que pour le compte gratuit. Si vous sélectionnez le mode de paiement par Paypal vous n’aurez aucun frais ni de commission sur vos ventes et vous pourrez toucher 100 % du leur montant. Si vous souhaitez que les acheteurs payent avec leur carte bancaire ou d’autres moyens de paiement, vous pourrez les sélectionner sur l’interface, et Wiseband prendra alors une commission de 9 % sur les ventes ce qui vous permettra de toucher 91 % du montant.

Questions à Franck Descollonges du label Heavenly Sweetness

Ecrit par mousse sur . Publié dans Artistes, Infos - Actualités, Partenaires

Heavenly-Sweetness

7 questions à Franck Descollonges, fondateur du label Heavenly Sweetness

www.heavenly-sweetness.com

___________

« Wiseband permet d’offrir une belle visibilité »

___________

Qu’est-ce qui vous a donné l’envie de monter votre label ?

Ayant travaillé de longues années en major, je connaissais bien les rouages de l’industrie du disque et je me suis dit qu’il serait intéressant de mettre à profit cette expérience pour développer des projets musicaux spécialisés. Produire des  artistes qui  trouveraient difficilement leur place dans des maisons de disques traditionnelles. En gros avoir des parti pris artistiques forts,  voir risqués et les travailler de manière professionnelle en promo / marketing / commercial. Fonctionner d’abord au coup de cœur plutôt qu’en terme de rentabilité à court terme.

Quels sont les changements majeurs que vous avez remarqués dans l’industrie du disque durant ces dernières années en tant que gestionnaire de maison de disque ?

Ils sont énormes et nombreux. Avec le développement du digital (et du piratage), il y a eu une baisse violente de l’industrie de la musique enregistrée. Le CD disparaît petit à petit, le vinyle résiste encore et le digital se met doucement en place. Mais c’est plus dur pour tout le monde.
Ce qui est excitant c’est que c’est un métier en perpétuelle évolution, les règles valables il y a 3 ans deviennent vite obsolètes. Tout le monde est obligé d’être curieux et attentif aux évolutions, majoritairement technologiques.
Ce qui est un peu rageant c’est qu’il y a 10 ans, nous aurions vendu deux fois plus de disques mais ce qui est génial c’est que grâce à internet nous avons une relation directe avec les amateurs de musique. Les artistes parlent directement à leurs fans, et peuvent diffuser facilement et librement leur musique. Il y a un grand vent de liberté, il faut en profiter.
Quels sont, selon vous, les clés pour développer une maison de disques et quels conseils donneriez-vous ?
Ne surtout pas avoir la folie de monter une maison de disque 🙂
Plus sérieusement, il faut, je pense, être passionné. Croire fort en ses projets et ses artistes. Et être raisonnable et bon gestionnaire.
Mais surtout se faire plaisir en acceptant quelques sacrifices.

Qu’attendez-vous d’une solution complète pour vendre votre catalogue sur Internet ? De quels outils et services auriez-vous besoin en priorité ?

Internet offre la chance d’avoir une relation « direct to fan ». Pour un label comme le nôtre qui est sur une musique de niche, de spécialistes, et qui n’a pas accès aux médias généralistes, Wiseband permet d’offrir une belle visibilité, une vitrine.
Nous sommes directement accessible sur le net en un clic et les internautes peuvent découvrir notre univers, nos artistes, notre musique. A nous d’être visible sur le web mais au moins on ne dépend pas du bon vouloir de la Fnac, Itunes, Deezer ou autre plateforme web.

Pensez-vous que la vente directe des labels vers les fans soit une source de revenus majeure dans l’avenir ?

Oui car les fans sont contents d’avoir une relation directe avec un artiste ou un label. C’est presque un acte militant d’acheter directement à un petit label comme nous, car cela permet de soutenir l’activité commerciale. Avec moins d’intermédiaires, forcément le label gagnera plus d’argent. Après, il  faut  le faire en respectant aussi les autres acteurs de l’industrie  comme les distributeurs physiques ou les magasins de disques indépendants. Nous travaillons beaucoup avec les disquaires indépendants, qui nous soutiennent. Mais de nombreuses personnes n’ont pas ou plus la chance d’avoir un disquaire à proximité de chez eux, donc il est intéressant de pouvoir leur offrir la possibilité de trouver nos disques facilement.

Que nous réserve Heavenly Sweetness au cours de l’année et qu’attendez-vous avec impatience en 2013 ?

L’année commence sur les chapeaux de roue 🙂 Nous avons déjà sorti la compilation de Jazz français FREEDOM JAZZ FRANCE, qui s’annonce comme un des plus gros succès du label, 6 nouveaux vinyles Blue Note viennent d’arriver et la compilation DIGGING THE BLOGOSPHERE vol.2 débarque bientôt dans les bacs. Il s’agit d’une collection de découvertes que nous avons faites en surfant sur le web, des jeunes artistes qui diffusent leur musique sur le net, sur des bandcamps, des soundclouds, des blogs… souvent sans labels. Il y a tellement de musique disponible sur internet qu’il est difficile de faire son choix, nous proposons une sélection de nos coups de cœurs.
Ensuite pour les autres sorties, il y aura un nouveau projet de GUTS et MAMBO intitulé « Beach digging », un superbe album de jazz big band (mené par Charles Webster) le WEBSTER WRAIGHT ENSEMBLE, puis un live d’ANTHONY JOSEPH. Après l’été, nous allons rééditer 2 de mes albums de Jazz préférés, ceux de CHENE NOIR (« Orphée 2000 » et « Chant pour le delta, la lune et le soleil ») et nos nouvelles signatures DOPEGEMS et BARON RETIF & CONCEPTION PEREZ. Bref une année chargée 🙂

Vous participez à l’évènement du Disquaire Day, qu’allez-vous proposer à cette occasion ?

Comme je le disais, il est important de sauver les disquaires indépendants. Personnellement j’y ai passé des heures à fouiner dans les bacs, discuter musique et j’ai fait des découvertes musicales qui m’ont marquées à jamais. Pour les amateurs de musique, aller chez son disquaire c’est comme aller à la messe pour certains 🙂
C’est important pour nous de participer à cet événement et pour cette 3è édition, nous avons fait 3 disques : un superbe 12inch split picture disc de GUTS et JACARANDA MUSE (avec 2 inédits), un 45 tours de RONGETZ FOUNDATION en collaboration avec le producteur hip hop qui monte BLANKA (la fine équipe / Jukebox Champions) et enfin le grand retour de BLUNDETTO qui n’avait pas sorti de titres depuis des mois, un 45 tours avec un titre composé pour l’occasion et en face B, reggae stylee, un dub de « Crowded places ». Tout ça en édition très limitée donc soyez à l’heure samedi matin chez votre disquaire, il y en aura pas pour tout le monde !

___________

Présentation du label Heavenly Sweetness

___________

Heavenly Sweetness a été créé en 2007 par Franck Descollonges et Antoine Rajon. Ce jeune label parisien est très reconnu dans le monde du Jazz et de la musique noire en général car il recherche ce qu’ils appellent la « Vérité de l’Instant ». Ce label s’attache particulièrement à l’émotion suscitée par la musique, à une philosophie d’ouverture plutôt qu’aux codes et règles du Jazz. Afin de se rapprocher de ses fans, il a décidé de créer sa boutique en ligne.

Merci à Franck Descollonges, Heavenly Sweetness

The Wiseband Team

Copyright Wiseband 2016